Retour

Le "Caribou" chez Interiman Group

31/05/2013

Après avoir incarné Marc Michaud (alias le "Caribou" dans L'effet Caribou), Louis-Maxime Renaud s'attaque à l'univers du recrutement. A la clé: une série de sketches qui multiplient les situations loufoques et réservent de nombreuses surprises aux candidats piégés.

Sponsorisée par Interiman Group, la nouvelle série de caméras cachées réalisées par Jonas Schneiter et Louis-Maxime Renaud braque les projecteurs sur le monde du travail. Dans Un job d'enfer, l'humoriste québécois qui avait piégé les personnalités romandes dans L'effet Caribou reçoit en qualité de recruteur les candidats postulant pour une entreprise nord-américaine sur le point de s'implanter en Suisse. Lors de l'entretien, les candidats doivent composer avec la personnalité tantôt introvertie, tantôt déjantée du recruteur. Mais loin de se moquer d'eux, l'émission révèle leur stoïcisme et pose un regard inédit sur l'univers du recrutement.

HAPPY END POUR LES CANDIDATS

"Le recrutement est un métier sérieux, et chaque entretien est un moment important dans la vie d'un candidat. Toutefois, nous n'avons pas hésité une seconde avant d'embarquer dans l'aventure d'Un job d'enfer, les deux initiateurs du projet ayant d'emblée précisé que l'enjeu n'était pas de ridiculiser les chercheurs d'emploi, mais de démystifier l'univers du recrutement à travers une approche ludique", explique Robin Gordon, CEO de Interiman Group.

A la vision des épisodes accessibles en ligne (www.unjobdenfer.ch), on constate que c'est le recruteur lui-même, interprété par Louis-Maxime Renaud, qui est à chaque fois le dindon de la farce. Le Québécois repousse en effet les limites de l'entendement pour mieux embobiner les candidats, forçant le trait sans jamais se départir de son sérieux. Dès lors, tout l'enjeu est de savoir comment les candidats vont réagir face au recruteur fantasque. Et là, surprise: la plupart des personnes piégées restent de marbre, composant avec les questions saugrenues de leur interlocuteur. "Certaines nous ont dit que ce n'était pas l'entretien le plus étrange qu'elles avaient vécu", sourit Louis-Maxime Renaud. Et Jonas Schneiter d'ajouter: "Cela donne une idée des situations auxquelles elles ont été confrontées au contact de véritables recruteurs!" De fait, Un job d'enfer délivre en creux un message prônant le respect des candidats, une notion au coeur de la démarche de Interiman Group pour qui la qualité de la relation entre le conseiller et le candidat est primordiale.

Un job d'enfer réserve aussi de nombreuses surprises aux personnes piégées, qui ont toutes donné leur accord avant la diffusion des images. D'une part, elles se sont retrouvées face à des personnalités romandes complices de Louis-Maxime Renaud (Charles Poncet, Sébastien Buemi, Benoît Violier, etc.); d'autre part, elles ont pour la plupart décroché un véritable job à la suite du tournage. Le cas le plus emblématique est celui de cette candidate reçue par le "Caribou" et un Robin Cornelius complètement déjanté, et qui, à l'issue de l'exercice, a été engagée par le fondateur de la marque Switcher parce qu'il avait été impressionné par la manière dont elle avait réagi face à ses frasques. De son côté, Interiman Group a également embauché une candidate piégée, tout en accompagnant les autres participants dans leur recherche d'emploi. Sans oublier le cas de cette personne pour qui les initiateurs du projet ont trouvé un business angel après qu'elle avait décidé de se lancer à son propre compte. Un happy end narré en préambule de chaque nouvel épisode hebdomadaire (17 au total), diffusé sur le site du quotidien 20 Minutes, aussi bien en Suisse romande qu'alémanique (dans une version doublée).

Quant à Jonas Schneiter et Louis-Maxime Renaud, ils préparent actuellement de nouvelles émissions. Cette fois-ci, il ne s'agira plus de piéger les personnalités romandes - elles connaissent aujourd'hui toute Louis-Maxime Renaud! - mais de réaliser des micros-trottoirs et une émission de téléréalité accompagnant le Québécois dans ses démarches visant à… perdre du poids. Tout un programme!

www.unjobdenfer.ch

Lire la newsletter